L’ex-directeur financier de la FIFA Markus Kattner a démenti, mardi, être la source du parquet suisse dans l’affaire du paiement présumé déloyal fait en 2011 à l’ex-numéro 10 des Bleus.

Son témoignage était particulièrement attendu, mardi 14 juin, dans la grande salle du Tribunal pénal fédéral suisse (TPF) de Bellinzone. Au cinquième jour du procès de Michel Platini et de Sepp Blatter, l’ex-directeur financier de la Fédération internationale de football (FIFA) Markus Kattner a été entendu durant quarante minutes dans une ambiance électrique.

Ancien lieutenant zélé de Sepp Blatter (2003-2016), le Suisso-Allemand au physique de colosse n’a pas été interrogé sur le fond de l’affaire qui vaut à l’ancien président français de l’Union des associations européennes de football (UEFA) et à l’ex-patron de la FIFA de comparaître pour « soupçons d’escroquerie, gestion déloyale, abus de confiance et faux dans les titres ». Les juges l’ont seulement auditionné sur ce qui fait le sel de cette saga politico-judiciaire à rallonge : les circonstances dans lesquelles le ministère public de la Confédération (MPC) a eu vent du paiement présumé déloyal de deux millions de francs suisses (1,9 million d’euros) fait, en février 2011, par M. Blatter à M. Platini.

Selon l’ex-procureur Olivier Thormann, qui a témoigné à la barre le 9 juin, c’est M. Kattner qui lui aurait « donné l’information », le 27 mai 2015, lors d’une perquisition au siège de la FIFA, à Zurich. Ce jour-là, M. Kattner lui aurait donné une « liste » des paiements faits aux membres du comité exécutif en 2010. « Il m’a dit qu’il y avait là un paiement qui nécessitait une explication particulière, avec un chiffre qui attirait l’attention par rapport aux autres », a déclaré M. Thormann, qui a ouvert l’enquête sur ce paiement et n’a pas consigné cet échange avec M. Kattner sur procès-verbal dans le dossier pénal.

By admin

Leave a Reply

Your email address will not be published.